Le travail ne fait que commencer

Peter Boag est président et chef de la direction de l’Association canadienne des carburants.

J’ai commencé mon secondaire l’année où le Canada célébrait son 100e anniversaire. J’ai fait une sortie scolaire à l’Expo 67. C’était un événement important pour un pays qui cherchait encore à trouver sa place dans le monde. J’y ai eu droit à un aperçu saisissant de l’avenir. Non seulement à cause du choc de l’architecture moderne − une révélation en soi –, mais parce que j’y ai découvert un Canada extrêmement actif sur la scène internationale, ainsi qu’un monde impatient de visiter notre pays et de nous accueillir dans la grande famille des nations. Le thème de l’Expo 67, Terre des Hommes, s’inspirait du titre du roman d’Antoine de Saint-Exupéry, une œuvre qu’adorait Gabrielle Roy, la célèbre auteure canadienne-française, en raison de ses « rêves et espoirs pour l’avenir ». L’espoir pour l’avenir a toujours été bien ancré au Canada. Mais notre grande force a toujours été de se servir de cet espoir pour concrétiser l’avenir dont nous rêvions.
 

Partager la vision du Canada

Il y a bien des raisons de célébrer en ce 150e anniversaire du Canada. La première d’entre elles est certainement la détermination avec laquelle les Canadiens s’efforcent humblement de bâtir leur pays, et ce, malgré les immenses défis physiques imposés par notre climat et notre géographie hors du commun. Sans oublier les réalisations plus abstraites, quoique tout aussi essentielles, auxquelles le gouverneur général du Canada, l’honorable David Johnston, fait référence dans le titre de son récent livre, The Idea of Canada, à savoir la combinaison de valeurs, de traditions et d’accomplissements qui captivent le monde et font du Canada une nation unique en son genre.

En 2017, lorsque nous soulignerons les réalisations du Canada, nous devons absolument prendre conscience que l’édification de notre nation – la construction de notre grand pays – ne fait que commencer. Et c’est à nous que cette tâche revient désormais. Ce sont nos enfants et nos petits-enfants qui évalueront notre réussite sur le plan social, économique et environnemental, et surtout, notre capacité à maintenir un équilibre entre les trois. Un équilibre qui peut parfois être difficile à atteindre. Nous savons tous que bâtir un pays n’est pas une mince affaire.
 

Approvisionner le Canada de demain

L’Association canadienne des carburants est ravie de se joindre aux célébrations du 150e du Canada. Notre Association représente une industrie ayant joué un rôle majeur dans la création de notre pays. Nous sommes fiers que notre équipe et nos produits contribuent depuis plus d’un siècle à l’édification d’un pays au climat de paix et de prospérité exemplaire. Nous sommes conscients que les carburants à base de pétrole seront essentiels pour bâtir le Canada de demain, le Canada dont nous rêvons. Les membres de l’Association canadienne des carburants sont enchantés de l’occasion qui s’offre à eux, et prêts à la saisir. Chaque année, Perspectives réunit les réflexions posées et indépendantes de journalistes, de chercheurs et d’experts de l’industrie. Notre objectif est de sensibiliser la population au rôle primordial des carburants à base de pétrole dans notre pays et d’offrir aux lecteurs les connaissances nécessaires pour se forger des opinions éclairées sur les politiques canadiennes en matière de carburant et de transport.

La thématique de ce numéro spécial de Perspectives est sans contredit l’édification de la nation. C’est de ce point de vue que nous réfléchirons au passé et à l’avenir de la mobilité au Canada, ainsi qu’à l’importance de choisir judicieusement nos carburants pour propulser résolument notre pays dans le 21e siècle. L’article intitulé La grande conquête transcanadienne (page 4) explore le rôle historique des chemins de fer et des autoroutes dans la croissance économique nationale, qui place le Canada parmi les pays les plus compétitifs au monde. Nous examinons également le travail qui nous attend pour revoir et reconstruire nos villes afin qu’elles deviennent des lieux de vie sains et stimulants (En route pour un nouveau design urbain, page 24). L’article intitulé Autonomiser les conducteurs (page 20), nous offre quant à lui l’occasion d’étudier de grandes initiatives de l’industrie visant à rendre la conduite automobile plus économique et plus écologique. Nous nous penchons également sur la quête du Nord vers l’autosuffisance énergétique (Un Nord électrisant, page 27), tandis qu’avec L’éléphant dans la pièce (page 12), nous déboulonnons les mythes entourant les véhicules de l’avenir. Enfin, après avoir découvert comment le Canada assurera le transport de marchandises sur nos routes (L’avenir du transport des marchandises, page 16), nous discutons de la circulation sécuritaire et efficace du pétrole brut dans le réseau de pipelines (Le paradoxe des pipelines, page 30).

On a du mal à imaginer que déjà 50 ans se sont écoulés depuis 1967. Le Canada demeure un pays jeune dans le concert des nations. Néanmoins, peu d’entre elles ont vu leur stature et leur influence grandir à une telle vitesse sur la scène internationale. Et l’avenir de notre pays est encore plus prometteur. Je ne peux penser à une meilleure raison de célébrer à l’occasion du 150e du Canada.
 

Il y a bien des raisons de célébrer en ce 150e anniversaire du Canada. La première d’entre elles est certainement la détermination avec laquelle les Canadiens s’efforcent humblement de bâtir leur pays