Roulons ensemble vers le changement

Brian Ahearn est le vice-président pour l’Ouest du Canada de l’Association canadienne des carburants. Visitez smartfuelling.ca pour plus de détails.

Le vrai problème de la lutte aux changements climatiques est la transition vers un mode de vie à « faibles émissions », c’est-à-dire les attitudes et les comportements que nous devons modifier pour créer un monde à faible émission de carbone.

La plupart d’entre nous savent déjà ce qu’est un avenir faible en émissions de carbone. C’est un monde où nous conduisons plus intelligemment, où nos véhicules consomment moins et où on nous offre un plus grand choix de carburants.

Le défi actuel est de contribuer aux changements sociaux nécessaires pour parvenir à un monde faible en émissions de carbone. Le défi peut sembler insurmontable. C’est pourquoi il est essentiel de se rappeler que même les petits gestes nous mènent dans la bonne direction.
 

Modifier notre conduite

Étant donné que la majeure partie de nos émissions découlent de notre consommation finale (c’est-à-dire la combustion de carburants à base de pétrole dans nos véhicules), consommer moins de carburants est l’un des moyens les plus efficaces de réduire nos émissions. L’une des façons de réduire notre consommation de carburant est de modifier notre conduite : minimiser les périodes de marche au ralenti, accélérer plus doucement, garder une vitesse constante et bien entretenir son véhicule. (Voir la page 21 pour plus de conseils du gagnant de l’Écorandonnée de cette année.)

Nous pouvons aussi conduire moins souvent. Prendre les transports publics le plus souvent possible. Opter pour le transport actif (marche ou vélo) et laisser notre voiture à la maison.
 

Des véhicules conventionnels qui s’améliorent constamment

Si vous prévoyez acheter un nouveau véhicule, optez pour un modèle peu gourmand. Stimulés par les nouvelles normes fédérales en matière de rendement énergétique, les constructeurs automobiles font des avancées importantes grâce à des innovations au groupe motopropulseur, à des matériaux plus légers et à la création de modèles hybrides.

Nous souhaitons tous que les choses changent le plus rapidement possible, mais le progrès – par définition – demande du temps, d’autant plus qu’il faudra attendre que les nouveaux véhicules remplacent graduellement la flotte actuelle. D’ici 2025, les nouveaux véhicules à combustion interne seront 50 % plus économiques en essence et émettront 50 % moins de GES que les modèles similaires de 2008.
 

Que font les fournisseurs de carburants?

Les producteurs canadiens de carburant à base de pétrole travaillent en étroite collaboration avec les constructeurs automobiles pour inventer des compositions qui respectent la réglementation fédérale en matière d’émissions, notamment en y retirant le souffre et en y ajustant la quantité d’octane. On compte, parmi les membres de l’Association canadienne des carburants, certains des plus grands producteurs canadiens de biocarburants, qui contribuent à élargir l’offre de carburants et soutiennent le développement de solutions de rechange en technologie automobile. Nos membres appuient également la campagne Le plein intelligent, afin d’améliorer les habitudes de conduite, et commanditent le Défi Smart Drive, afin d’encourager les gens à conduire moins, à conduire mieux et à nous conduire vers le changement.
 

Nous faisons partie de la solution

Nous pouvons améliorer la gestion de la circulation, le transport en commun et la planification urbaine dans toutes les villes canadiennes afin de réduire le recours à la voiture, la consommation de carburant et les émissions de GES.

S’il existe une solution unique aux changements climatiques, c’est la détermination commune de l’industrie, des gouvernements et des Canadiens à réduire notre empreinte de carbone collective. Ensemble, nous sommes en bonne voie d’opter pour un mode de vie à faibles émissions de carbone.

Vivons pleinement une vie plus verte!