Peter Boag
Président-directeur général, Association canadienne des carburants

Septembre 2020

Regard sur le passé et l’avenir

Au milieu de l’été 2007, j’ai été nommé président-directeur général de ce qui était alors l’Institut canadien des produits pétroliers (ICPP), aujourd’hui devenu l’Association canadienne des carburants.  J’étais nouveau dans l’industrie, j’avais auparavant été président et chef de la direction de l’Association des industries aérospatiales du Canada.  En fait, avant l’ICPP, j’avais passé toute ma carrière dans le secteur de l’aérospatiale et de l’aviation 
 
Inutile de dire qu’il m’a fallu beaucoup apprendre en quelques mois, mais j’ai rapidement réalisé l’énorme valeur du secteur des carburants de transport et l’extraordinaire complexité du grand système de ressources humaines et matérielles qui produit, distribue et commercialise l’essence, le diesel, les carburants aviation et marins, et le mazout domestique, ainsi que divers autres produits comme l’asphalte, les lubrifiants spécialisés et des matières premières essentielles pour l’industrie chimique à l’échelle du pays.  Un système qui s’emploie à assurer un approvisionnement fiable en carburants et autres produits essentiels sûrs de grande qualité à prix concurrentiels, à l’endroit et au moment où les Canadiens en ont besoin.  Un système qui a vraiment permis au Canada de poursuivre ses activités en permanence, 365 jours par année!
 
S’il y avait des différences importantes entre les deux industries, il y avait aussi de grandes similitudes.  Les deux réunissaient une foule de personnes intelligentes, talentueuses et dévouées.  Leur bagage d’expérience et de savoir-faire respectif était vraiment impressionnant.  Toutes les deux s’appuyaient sur une longue tradition d’innovation dans les produits et les processus axée sur l’amélioration continue.  Et toutes les deux avaient un engagement profond envers la sécurité et l’amélioration continue de leur performance environnementale.  
 
Maintenant, 13 ans plus tard, le secteur des carburants continue de répondre à 95 % des besoins énergétiques des Canadiens en matière de transport, ce qui représente 42 % de l’énergie totale consommée par les Canadiens!  Il continue d’être un chef de file en matière de sécurité dans le secteur de la fabrication canadien.  Et les membres de l’ACC continuent de travailler sans relâche pour rehausser leur performance environnementale.  D’une année à l’autre, le rendement du secteur s’est amélioré à l’égard de pratiquement tous les principaux aspects environnementaux, ce qui a mené à des activités et à des produits plus propres pour les Canadiens.   Les réalisations impressionnantes des membres de l’ACC témoignent d’un engagement profond à investir dans la performance environnementale et d’un travail de collaboration avec les organismes de réglementation permettant d’établir des politiques justes, qui assurent l’atteinte des résultats souhaités sans compromettre l’accès des Canadiens aux carburants de transport essentiels ou diminuer la compétitivité du secteur des carburants dans un marché de plus en plus mondial.
 
Cet engagement se reflète maintenant dans l’accélération des efforts en vue de réduire les émissions de GES – en s’appuyant sur ce qui a déjà été accompli, dans le contexte du zéro-émission nette auquel aspire le Canada à long terme.  La réduction des émissions des transports, qui représentent 25 % des émissions totales de GES au Canada aujourd’hui, est l’objectif de ces efforts.
 
Les membres de l’ACC comprennent que la réalisation des aspirations du Canada en matière de réduction des émissions exigera un changement profond, une véritable transformation de notre système de transport.  Ils ont répondu aux besoins et aux attentes des Canadiens en matière de carburants de transport depuis plus d’un siècle, et cherchent maintenant à développer de nouvelles technologies et de nouveaux processus, ainsi qu’à adapter l’infrastructure de production et de distribution de carburant existante qui contribue à une économie vigoureuse et résiliente et à la réduction des émissions au Canada. 
 
Ils assument un rôle important et constant en ce qui a trait à :

  • la réduction des émissions de GES au coût le plus bas possible pour la société, parce que la réduction des émissions doit se faire de concert avec le maintien d’une économie saine;
  • l’utilisation et l’adaptation de l’infrastructure et de l’expertise existantes, pour nous permettre de réagir plus rapidement et plus agilement;
  • l’amélioration de la sécurité énergétique intérieure, afin que le Canada puisse agir de façon indépendante et exploiter sa capacité nationale.

 
Ils voient un avenir où les Canadiens réduiront considérablement leurs émissions de GES dans le secteur du transport sans compromettre la mobilité des personnes et des marchandises. Ils voient un avenir où le Canada sera un chef de file dans l’élaboration de choix énergétiques propres en matière de transport.  Un avenir où ces choix incluent des carburants liquides à faible intensité de carbone fiables et abordables.
 
Cet avenir exigera un environnement politique stable, prévisible et respectueux des données scientifiques. Les obstacles réglementaires inutiles doivent être supprimés.  Les instruments politiques doivent respecter les solutions neutres sur le plan technologique. La politique publique doit créer des conditions propices aux investissements du secteur privé, qui peuvent réellement contribuer à accélérer le changement.  Dans tout cela, les gouvernements et les intervenants doivent continuer à cibler la réduction des émissions plutôt qu’à « diaboliser » le carbone, ce qui permet une multitude de solutions et reflète la gamme d’options dont le Canada dispose pour atteindre ses objectifs en matière de changement climatique.
 
En passant le flambeau à mon successeur, Bob Larocque, je pars avec la certitude que le secteur des carburants a une vision solide et qu’il est prêt à relever les défis de l’avenir, et que l’ACC est entre de bonnes mains.  J’applaudirai et je regarderai avec intérêt la transformation à venir pendant ma retraite.
 
Je suis reconnaissant d’avoir eu le privilège de travailler avec et pour les gens qui assurent la mobilité au Canada!

Canadian Fuels Association