Fonctionnement sans accroc : Les arrêts planifiés gardent les raffineries en parfaite condition

avr. 19, 2018  
Tout comme votre voiture ou votre maison, une raffinerie a besoin de mises à jour et d’entretien pour en assurer le fonctionnement en douceur et sécuritaire.
 
C’est pour cette raison que les compagnies membres de l’Association canadienne des carburants planifient des fermetures régulières, connues dans l’industrie sous le nom d’« arrêts planifiés ». Ces opérations exigent une quantité incroyable de planification, une composante ressources humaines importante, ainsi que des investissements massifs, et se déroulent souvent au printemps, pour préparer la saison estivale.
 
Gilles Morel, directeur, Carburants à l’Association canadienne des carburants, dit que les arrêts planifiés peuvent impliquer le remplacement ou la modernisation de l’équipement, le branchement de nouvelles installations de traitement et l’exécution d’inspections planifiées des récipients et de l’équipement.
 
« Cela fait partie d’un processus de renouvellement continu de l’infrastructure d’une raffinerie et de mise en service de technologies de pointe, afin d’assurer la compétitivité à long terme ainsi que la conformité avec des exigences relatives à la sécurité et à l’environnement toujours plus rigoureuses », a commenté M. Morel.
 
M. Morel a personnellement participé à quelques arrêts planifiés et a décrit cette expérience comme étant très satisfaisante.
 
« La planification représente souvent l’aspect le plus important d’un arrêt planifié réussi. C’est à ce stade qu’on détermine l’envergure des travaux, qu’on finalise les plans et dessins d’ingénierie et qu’on procède à l’acquisition de matériel, à la préfabrication et à la préparation du site », a-t-il déclaré.
 
L’arrêt planifié lui-même consiste en l’exécution disciplinée des diverses tâches par tous les membres de l’équipe.
 
« Cela peut exiger de longues journées de travail, continue M. Morel. Au cours d’une période de six à huit semaines, on doit plus ou moins marquer une pause dans sa vie personnelle. Ce peut être une expérience très satisfaisante, particulièrement une fois que les travaux ont été effectués en sécurité, que le pétrole circule et que les unités de raffinage se mettent en route de manière impeccable.  
 
« Puis, le cycle de planification du prochain arrêt planifié recommence à neuf. »
 
Consultez la présentation infographique pour en apprendre plus à propos de l’importance des arrêts planifiés et de la manière dont les raffineries s’assurent que les Canadiens puissent demeurer en mouvement.


Turnarounds

Apprenez-en plus à propos de l’arrêt mécanique complet réussi de deux mois de Parkland Fuel Corporation et de l’arrêt planifié de la raffinerie de Burnaby
Publications récentes
mai 14, 2020
Au cours des deux derniers mois, l’industrie canadienne des carburants de transport a démontré sa valeur ainsi que sa force et sa résilience.  Notre dernier blogue explique comment les raffineries canadiennes réagissent à ce changement sans précédent du marché et des conditions d'exploitation.
févr. 13, 2020
Ceci est le troisième d’une série d’articles explorant les mythes courants sur les carburants de raffinage et de transport. Dans cette entrée, abordons quelques idées fausses sur la performance environnementale du moteur à combustion interne.

Mythe : Le moteur à combustion interne (MCI) est doté d’une technologie dépassée et n’a plus rien à offrir en matière d’efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) liées au transport.
En réalité: Le MCI est porteur d’un immense potentiel pour aider à réduire davantage ces émissions.