Fonctionnement sans accroc : Les arrêts planifiés gardent les raffineries en parfaite condition

avr. 19, 2018  
Tout comme votre voiture ou votre maison, une raffinerie a besoin de mises à jour et d’entretien pour en assurer le fonctionnement en douceur et sécuritaire.
 
C’est pour cette raison que les compagnies membres de l’Association canadienne des carburants planifient des fermetures régulières, connues dans l’industrie sous le nom d’« arrêts planifiés ». Ces opérations exigent une quantité incroyable de planification, une composante ressources humaines importante, ainsi que des investissements massifs, et se déroulent souvent au printemps, pour préparer la saison estivale.
 
Gilles Morel, directeur, Carburants à l’Association canadienne des carburants, dit que les arrêts planifiés peuvent impliquer le remplacement ou la modernisation de l’équipement, le branchement de nouvelles installations de traitement et l’exécution d’inspections planifiées des récipients et de l’équipement.
 
« Cela fait partie d’un processus de renouvellement continu de l’infrastructure d’une raffinerie et de mise en service de technologies de pointe, afin d’assurer la compétitivité à long terme ainsi que la conformité avec des exigences relatives à la sécurité et à l’environnement toujours plus rigoureuses », a commenté M. Morel.
 
M. Morel a personnellement participé à quelques arrêts planifiés et a décrit cette expérience comme étant très satisfaisante.
 
« La planification représente souvent l’aspect le plus important d’un arrêt planifié réussi. C’est à ce stade qu’on détermine l’envergure des travaux, qu’on finalise les plans et dessins d’ingénierie et qu’on procède à l’acquisition de matériel, à la préfabrication et à la préparation du site », a-t-il déclaré.
 
L’arrêt planifié lui-même consiste en l’exécution disciplinée des diverses tâches par tous les membres de l’équipe.
 
« Cela peut exiger de longues journées de travail, continue M. Morel. Au cours d’une période de six à huit semaines, on doit plus ou moins marquer une pause dans sa vie personnelle. Ce peut être une expérience très satisfaisante, particulièrement une fois que les travaux ont été effectués en sécurité, que le pétrole circule et que les unités de raffinage se mettent en route de manière impeccable.  
 
« Puis, le cycle de planification du prochain arrêt planifié recommence à neuf. »
 
Consultez la présentation infographique pour en apprendre plus à propos de l’importance des arrêts planifiés et de la manière dont les raffineries s’assurent que les Canadiens puissent demeurer en mouvement.


Turnarounds

Apprenez-en plus à propos de l’arrêt mécanique complet réussi de deux mois de Parkland Fuel Corporation et de l’arrêt planifié de la raffinerie de Burnaby
Publications récentes
sept. 19, 2019
Shell s’est engagée à réduire l’intensité de ses émissions et s’efforce en continu d’améliorer l’efficacité énergétique de ses installations. En 2015, Shell et ses partenaires ont inauguré le projet Quest de captage et de stockage du carbone (CSC) en Alberta, une initiative qui vise à réduire les effets du réchauffement climatique. Plus tôt cette année, le projet Quest a franchi une étape importante, marquée par l’annonce du captage et du stockage sécuritaire de quatre millions de tonnes de CO2, en avance sur le calendrier et à un coût moindre que prévu.
 
Dans le présent article, nous allons traiter du projet Quest et d’autres projets de CSC de Shell qui ont pour but de faire appel à une combinaison de technologies en vue de capter et de stocker le dioxyde de carbone à de grandes profondeurs afin d’en prévenir le rejet dans l’atmosphère.
 
Lors d’une récente entrevue, nous nous sommes entretenus avec Stephen Velthuizen, conseiller en relations extérieures, pour obtenir des nouvelles de Quest et en apprendre plus à propos des autres initiatives de Shell.
août 29, 2019
Cet été, pour la quatrième année consécutive, l’Association canadienne des carburants était l'un des fiers sponsors de EcoRun de l'Association des journalistes automobile du Canada (AJAC), qui se déroulait pour la première fois en Alberta.

L'événement annuel - auquel 19 journalistes de l'AJAC étaient en compétition pour remporter le maillot vert attribué au pilote le plus efficace - a débuté à Edmonton et s'est achevé à Calgary, sur le terrain légendaire de Stampede. Il comportait des escales à Red Deer, Drumheller, Longview, Canmore et Banff.

Les Archives