Federated emploie une technologie de pointe pour nettoyer et recycler les eaux usées

Nous vous présentons le deuxième article de notre série « Une voie plus verte : Innovations dans le monde du raffinage ». Dans quelques semaines, n’oubliez pas de jeter un coup d’œil pour en apprendre davantage sur le captage du carbone. Vous pouvez lire le premier article sur le cotraitement ici.

Dans l’article d’aujourd’hui, nous partageons notre récente entrevue avec Gil Le Dressay, vice-président des Opérations de raffinage chez Federated Co-operatives Limited, qui nous en apprendra plus à propos du Projet de recyclage des eaux usées de l’entreprise (PREU).

Q. : La dernière fois que nous nous sommes entretenus avec un représentant de Federated, en 2016, on prévoyait que le Projet de recyclage des eaux usées (PREU) soit pleinement opérationnel dans les quelques mois à venir. Depuis sa mise en œuvre, le PREU a permis à Co-op Refinery Complex (CRC) de recycler 100 % des eaux usées et lui a valu des hommages provinciaux, nationaux et internationaux pour le travail d’ingénierie de pointe qui sous-tend le projet et pour son engagement manifeste envers la viabilité. Décrivez-nous comment s’est déroulé ce projet et comment la gestion des eaux usées continue à faire partie de vos plans pour l’avenir.   

R. : Beaucoup de choses se sont produites depuis 2016 et notre projet relatif aux eaux usées nous a valu de nombreux éloges en tant que première installation de traitement des eaux usées en Amérique du Nord ayant la capacité d’épurer et de recycler les eaux usées à des fins de production de vapeur. Comme organisation, nous sommes honorés d’avoir reçu ces hommages de la part de groupes de l’industrie, d’associations nationales et même d’un organisme international. Chaque récompense décernée au PREU souligne notre engagement envers la gestion des ressources hydriques, l’inventivité et un avenir viable.
Comme tout nouveau projet, celui-ci a traversé une période d’apprentissage et l’on a procédé à des ajustements au fil des ans afin d’en optimiser le fonctionnement. Le résultat de ces efforts est que nous continuons à épurer et recycler nos eaux usées aux fins de la production de vapeur, ce qui représente une importante victoire pour notre raffinerie, notre collectivité et notre industrie.

Q. : Pratiquement, qu’est-ce que la gestion des eaux usées et comment contribue-t-elle aux efforts de viabilité d’une raffinerie?

R. : Essentiellement, nos pratiques de gestion des eaux usées consistent à contrôler et à réduire notre dépendance à l’égard des eaux souterraines et des ressources hydriques municipales. Nous avons des aquifères qui soutiennent la raffinerie. Ceci dit, ils sont limités à un certain débit et, une fois celui-ci atteint, nous devons faire appel aux ressources hydriques de la ville de Regina. Au bout du compte, notre objectif est de réduire la quantité d’eau que nous prélevons des installations de la ville et des aquifères en recyclant nos propres eaux. Grâce au PREU, nous avons la capacité de recycler environ 1 500 gallons par minute (5 678 l/min). Annuellement, cela équivaut à environ 3 100 foyers dans la ville de Regina. Notre municipalité et notre province peuvent donc utiliser librement cette eau pour appuyer d’autres initiatives qui demandent une source d’eau, depuis de nouveaux quartiers jusqu’à de nouvelles entreprises qui cherchent à s’implanter à Regina. 

Le PREU réduit également notre production d’effluents aqueux, étant donné que nous recyclons maintenant les effluents et les réutilisons dans nos opérations. Notre objectif est d’en arriver à devenir une installation sans aucun rejet. Cela signifie qu’il n’y a pas une seule goutte d’eau qui s’échappe de notre site vers d’autres destinations, telles que les installations de traitement des eaux de la ville de Regina. Cela bénéficie à nos voisins de la collectivité locale en libérant la capacité de traitement des eaux de la ville pour permettre la croissance. 

Finalement, le PREU joue un rôle clé dans la réduction des composés organiques volatils émis par nos installations de traitement des eaux usées. Cela est extrêmement important du point de vue de la viabilité environnementale, puisque le projet assurera la réduction des émissions globales de notre site de raffinage.  

Q. : Quel genre d’aménagements sont-ils requis dans une raffinerie pour lui permettre de recycler ses eaux usées? Que peut-on faire de l’eau ainsi recyclée?

R. : Toutes les installations sont uniques et chacun de nos collègues de l’industrie du raffinage décide individuellement de la meilleure manière de se conformer aux exigences relatives aux ressources hydriques, ainsi que du rôle de l’eau recyclée dans son processus. Chez CRC, nous avons déterminé que l’utilisation d’eau douce pour la production de vapeur représentait notre plus importante consommation d’eau et notre PREU est le système le plus judicieux pour nos installations, notre personnel et nos objectifs de viabilité.

Pour ce qui est de l’usage des eaux usées, nous croyons en avoir maximisé l’utilisation. L’épuration des eaux usées de manière à ce qu’elles soient d’une qualité suffisante pour être utilisées dans un système de production de vapeur de raffinerie n’est pas une mince tâche mais c’est exactement ce que notre PREU accomplit. Dans le cadre du PREU, nous avons également rénové notre usine de déminéralisation afin d’assurer que l’eau soit presque entièrement exempte d’impuretés, de sorte qu’elle n’entartre pas notre équipement et ne provoque pas de dommages internes. Par conséquent, nos eaux usées peuvent être utilisées dans tous les processus de traitement à la vapeur utilisant de l’eau à notre installation.

Q. : La mise en œuvre de ce programme a eu une incidence réelle et mesurable sur votre collectivité. Pourriez-vous nous en dire plus à ce sujet?

En plus de notre réponse ci-dessus (viabilité), nous tenons à réitérer que les étangs d’épuration sont plus propres et dégagent moins d’odeurs. Lorsque l’eau est rejetée vers la ville, elle est beaucoup plus propre; de plus, nous utilisons moins d’eau.

Q. : La viabilité, en ce qui concerne les gens, l’environnement et la communauté, est au centre de la manière dont Federated Co-operatives Limited et Co-op Refinery Complex mènent leurs activités. Pourquoi est-elle importante et de quelles autres manières cela se manifeste-t-il dans vos activités quotidiennes?

R. : Pour FCL et CRC, la viabilité consiste essentiellement à investir dans nos collectivités et dans l’environnement, tout en demeurant financièrement viables afin d’assurer que nous créions des emplois et demeurions un moteur économique pour les communautés que nous desservons et pour la province. Nous investissons dans des initiatives caritatives et communautaires. Nous investissons aussi dans des initiatives écologiquement viables telles que le PREU. De plus, nous investissons massivement dans nos installations pour nous conformer à des exigences de réglementations changeantes, afin d’assurer que nous demeurions en affaires et continuions à créer des emplois, dans l’immédiat et dans l’avenir. Notre raffinerie fait partie d’un réseau beaucoup plus vaste, Co-operative Retailing Systems. Comptant plus de 170 coopératives dans 500 collectivités disséminées à travers l’Ouest du Canada, le réseau CRS aide à construire des communautés viables dans tout l’Ouest du Canada. Grâce à ce réseau, CRC jouera un rôle intégral dans le soutien de cette vision partagée, ce qui assurera que nous fassions notre part pour approvisionner l’Ouest du Canada.


Pour en apprendre plus à propos du Projet de recyclage des eaux usées, regardez cette vidéo (en anglais seulement):


 
Publications récentes
juil. 28, 2020
Il est particulièrement difficile de faire des prédictions en ces temps incertains, mais il demeure essentiel de mettre les meilleurs esprits au défi de le faire. L'Association canadienne des carburants est heureuse de jouer un rôle dans toutes les discussions liées à un avenir sobre en carbone. David Schick, notre vice-président - Ouest canadien, a récemment animé un panel en ligne qui a réuni des experts avec des perspectives sur l'avenir du transport longue distance à faible émission de carbone.
mai 14, 2020
Au cours des deux derniers mois, l’industrie canadienne des carburants de transport a démontré sa valeur ainsi que sa force et sa résilience.  Notre dernier blogue explique comment les raffineries canadiennes réagissent à ce changement sans précédent du marché et des conditions d'exploitation.