Recueil de recherches
Juillet 2018

 

National Retail Petroleum Site Census 2017

Le 1er juin 2018 (Kent Group Ltd.) – (disponible en anglais seulement)
  • « En date du 31 décembre 2017, on comptait 11 948 stations-service en activité au Canada, c’est-à-dire 3,3 points de vente au détail par tranche de 10 000 personnes. Cela représente une augmentation de 75 stations par rapport à l’an dernier; il s’agit de la troisième année consécutive pour laquelle le sondage indique une croissance. »


2018 CAPP Crude Oil Forecast, Markets & Transportation  

Le 12 juin 2018 (CAPP) – (disponible en anglais seulement)
  • « L’édition 2018 du rapport Crude Oil Forecast, Markets and Transportation (Pétrole brut : Prévisions, marchés et transport) de l’Association canadienne des producteurs pétroliers contient les plus récentes prévisions de l’industrie pétrolière pour la production canadienne, l’accent étant mis sur les perspectives pour l’approvisionnement en pétrole brut de l’Ouest canadien de 2018 à 2035. »



Auto’s valuation of fuel Economy: A Randomized Stated Choice Experiment ​ 

Le 12 juin 2018 (Dr. Christine Kormos, Simon Fraser University and Dr. Reuven Sussman, American Council for an Energy-Efficient Economy) – US focus – (disponible en anglais seulement)
  • « On constate dans l’étude que l’affichage de la consommation de carburant (km/L ou m/g) et l’étiquette d’économie de carburant complète (qui contient km/L (m/g), entre autres mesures) ont encouragé les consommateurs à choisir les véhicules les plus économiques en carburant. Cela est à la fois convaincant et rassurant puisque ces formes de présentation sont actuellement les plus connues et les plus fréquemment utilisées. »
 

Statistical Review of World Energy

Le 13 juin 2018 (BP) - (disponible en anglais seulement)
  • « La consommation d’énergie primaire a connu une croissance moyenne de 2,2 % en 2017, la plus rapide depuis 2013, une hausse par rapport à 1,2 % l’an dernier. Pour comparaison, la moyenne décennale est de 1,7 % par année. »


Bourse du carbone: faire fuir les emplois et les capitaux sans réduire les GES 

Le 13 juin 2018 (Institut économique de Montréal)  
  • Une augmentation du prix du carbone au Québec et en Ontario à un niveau prévu par les experts sous les politiques actuelles ne permettra pas d’atteindre les cibles de réduction de GES et causera un transfert de fonds important, soit des fuites financières, vers la Californie.