Blogue

par Canadian Fuels Association

Une discussion ouverte ouvre des portes

 |  Avenir faible en carbone, Biocarburants, Carburants, Combustibles fossiles, Énergie renouvelable, Environnement

Il est particulièrement difficile de faire des prédictions en ces temps incertains, mais il demeure essentiel de mettre les meilleurs esprits au défi de le faire. L'Association canadienne des carburants est heureuse de jouer un rôle dans toutes les discussions liées à un avenir sobre en carbone. David Schick, notre vice-président – Ouest canadien, a récemment animé un panel en ligne qui a réuni des experts avec des perspectives sur l'avenir du transport longue distance à faible émission de carbone.

La conférence Crystal Ball Gazing: Comment décarboner le transport longue distance pendant et après la COVID-19? a été organisé par le BC-SMART Biofuels Consortium et IEA Bioenergy Task 39 – deux organisations ayant des enjeux dans l'avenir du transport durable sur de longues distances. Les panélistes comprenaient Chantale Despres, directrice – Développement durable, CN; Peter Lister, vice-président – Services commerciaux, Seaspan; Chris Vervaet, directeur exécutif du Canadian Oilseed Processors Association; et Geoffrey Tauvette, expert en aviation sobre en carbone et durable de WestJet.

Notre cheminement collectif vers un avenir sobre en carbone a commencé bien avant la COVID-19. Mais la pandémie a compliqué la voie à suivre avec des impacts qui se répercutent sur l'industrie et la société dans son ensemble.

Le transport longue distance est un système clé pour l’économie au Canada, en Amérique du Nord et dans le monde. Il a prouvé sa valeur pendant la pandémie. Les fournitures médicales, la nourriture, l'énergie et d'autres biens vitaux ont continué à circuler malgré des fermetures sans précédent. Aujourd'hui, les priorités de l'industrie changent pour équilibrer les défis opérationnels post-pandémiques nécessitant des dépenses en capital pour les stratégies de réduction des émissions de carbone.

Le défi de maintenir le cap
Cinq thèmes primordiaux ont émergé suite à la conférence:

  • Le transport longue distance demeurera un élément clé pour une économie à faible émission de carbone.
  • Les nouvelles technologies et stratégies changeront la façon que les personnes et les marchandises seront transportées.
  • Les carburants alternatifs continueront d'augmenter leur part de marché et seront de plus en plus populaires pour une utilisation dans des applications spécifiques.
  • Les carburants liquides à faible teneur en carbone continueront de jouer un rôle important dans les opérations de transport commercial à longue distance en raison de leur densité énergétique élevée et de leur compétitivité en matière de coûts.
  • La pandémie mondiale a perturbé le calendrier des investissements de l’industrie dans des initiatives à faible émission de carbone et a créé une incertitude concernant la demande.

Voici quelques enjeux de haut niveau soulevés par le panel:

Maintenir l’altitude
Dans l'aviation, les opérateurs sont en mode survie en raison de pertes sectorielles de près de 85 milliards de dollars lors de la pandémie. La croissance finira par revenir à la normale, mais des questions subsistent quant au niveau que maintiendra la durabilité environnementale en tant qu’élément clé de la stratégie de croissance de l’aviation. Une baisse des revenus signifie une baisse des investissements dans l'innovation, bien que certains plans de sauvetage des compagnies aériennes soient liés aux conditions environnementales. Si les carburants durables pour l'aviation peuvent offrir la meilleure solution à moyen terme, l'industrie estime que les politiques gouvernementales actuelles en matière de carburant durable favorisent le transport terrestre et limitent ainsi l'offre pour l'aviation.

Demeurer sur les rails
L'utilisation par le CN de carburants renouvelables – principalement des mélanges de biodiesel – a permis d'économiser près de 100 000 tonnes de carbone depuis 2018. Le plan de transition à faible émission de carbone de l'entreprise permet au CN d'atténuer les risques climatiques et de saisir des opportunités. Les initiatives carbone-positives sont essentielles; plus précisément, des locomotives économes en carburant utilisant des carburants plus propres, de nouvelles technologies ferroviaires et des analyses de données. Pour l'avenir, le CN collabore avec Lion Electric pour mettre au point un camion électrique zéro émission de classe 8, principalement destiné aux applications sur de courtes distances. L'entreprise examine également les perspectives d'électrification et l'utilisation de l'hydrogène dans les trains.

Faire des vagues
La COVID-19 a précipité l’augmentation du trafic maritime dans certains ports, mais une légère réduction globale pour la compagnie Seaspan. La société exploite la plus grande flotte de remorqueurs et de traversiers au Canada. Elle a fait sa part pour atteindre l’objectif de l’Organisation maritime internationale de réduire de 50% les émissions de GES dans le transport maritime mondial par rapport aux niveaux de 2008. Seaspan opère deux traversiers alimentés au GNL depuis 2017. Des plans pour l'acquisition de deux autres sont toujours en cours. Du côté du camionnage, Seaspan – comme la plupart des experts – voit peu d'opportunités d'électrification dans les applications longue distance en raison de limitations techniques. L'entreprise considère les carburants à faible émission de carbone comme la meilleure option pour atteindre les objectifs d'émissions.

Croître à partir de grains
Les transformateurs d’oléagineux du Canada sont d’accord ; le canola, par exemple, a une faible intensité de carbone qui en fait une matière première de mélange idéale pour la production de carburant liquide. Les biocarburants à base de canola réduisent déjà les émissions de GES au Canada équivalent à 1,4 million de tonnes de CO2 chaque année. L'industrie des oléagineux estime que des réglementations telles que la norme fédérale sur les carburants propres ont le potentiel de créer un marché national dissocié de l'incertitude mondiale.

S’unir pour le long terme
L’Association canadienne des carburants croit qu’une économie forte et la réalisation des objectifs environnementaux du Canada exigeront la contribution de tous ceux qui sont chargés de transporter les personnes et les marchandises sur de longues distances.

L'événement Crystal Ball Gazing a attiré plus de 100 participants, y compris des parties prenantes d'Europe. Des événements comme celui-ci facilitent des conversations importantes et mettent en évidence des points de vue différents – tous importants pour trouver une convergence et nous connecter à l'ingéniosité et à la puissance de la collaboration intersectorielle qui suscitera des solutions après la COVID-19.

Télécharger les ressources

Restez informé en recevant les dernières publications et rapports détaillés sur l’industrie des carburants.

Suivez-nous

Retrouvez-nous sur nos canaux de réseaux sociaux pour continuer la conversation.

S’abonner à notre liste de diffusion